Création d’évènements culturels & Édition de livres d’artistes
Association d’artistes loi 1901 - 14 rue du Congrès, 06000 Nice.

Longue vie à stArt (par France Delville)

L'association stArt a fêté ses 20 ans d'octobre à décembre 2010 à la Médiathèque André-Verdet de Carros. Exposition, manifestations, rencontres-débats.
Vernissage avec des "performances" de Bruno Mendonça,  Olivier Garcin, Jean Mas, Salvatore Parisi, Marcel Bataillard.
Edition d'un portfolio en 70 ex comprenant uniquement des œuvres originales de 60 artistes du collectif.
Plaquette avec des préfaces de Gilbert Baud, Michel Gaudet, Jean-Gustave-Moulin, Bernard Hejblum, Frédéric Altmann, Raphaël Monticelli, Alain Freixe, François Goalec, Geneviève Roussel, Renaud Brandi, Olivier Garcin, Paule Stoppa, Christiane Belœil, France Delville et Jacques Simonelli.

Cette exposition mettait en visibilité l’incroyable liste de gens qui avaient offert à stArt leurs forces, leur créativité et leurs capacités d’amitié, et le fait que stArt était l’une des belles aventures qui s’étaient jouées dans les Alpes-Maritimes. Aventure loin d’être terminée.
Simplement 20 ans, c’était long, cela voulait dire que le lien avait tenu. Dans la plaquette, Gilbert Baud avait écrit que "stArt s’était bâtie avec JG. Moulin, en 1990, en urgence sur les décombres du marché de l’art qui venait de s’effondrer, et « pour soutenir nos amis artistes en cette période noire, ils avaient nom Lavarenne, Jean jacques Laurent, Reyboz, Rufas, Thibaudin, Vernassa. La même année, avec Carol Shapiro, Michel Dray, Paule Stoppa, Pierre Naessens et Michel Gaudet nous réalisions également le premier numéro de la remarquable revue Alias… ».

Alias

La revue Alias qui avait été une grande chose car elle avait associé au plus niveau les discours variés de l’art, de la science, des sciences humaines… stArt aussi avait participé d’une recherche de qualité sur l’humain, ses potentialités, son projet, et cela non seulement grâce à l’invention d’événements nombreux et divers (y compris des grillades de premier avril chez Bernard Hejblum, auteur des cages écrasées ayant pour titre « Enfermement et Liberté », dont l’une fait la couverture du catalogue de La Brigue), mais aussi à l’édition d’un très grand nombre de livres d’arts, catalogues, qui font partie de la documentation incontournable pour qui voudra, dans l’avenir, travailler sur le monde de l’art des Alpes-Maritimes entre 1990 et 2010, 11, 12 etc.. Les Editions stArt avaient publié en nom propre depuis 1997, mais étaient en gestation déjà lorsque stArt et Gilbert Baud étaient largement impliqués dans la publication d’ouvrages pour artistes, galeries, éditeurs, et particulièrement pour la fondation Sicard Iperti à Vallauris dont ce dernier assurait la direction artistique. Toute personne amoureuse des livres ne peut que se réjouir de la présence de tant d’amoureux des livres chez stArt, qui comporte une belle quantité de poètes, critiques, écrivains, et l’on sait que les plasticiens ont besoin de catalogues qui donnent à leurs expositions éclairage et pérennité. Raphaël Monticelli, Michel Butor, avec le photographe André Villers réalisèrent quelques petites merveilles. Notables aussi les publications pour expositions du CIAC de Carros, entre autres sur des artistes de la qualité de Rosa, Waller, Morini, Gaudet, Hartung, Landucci, les Monod, Hains… Encore aujourd’hui il faut répéter : « Longue vie à StArt ! »

France DELVILLE.


_______